Couleurs d'Ozone

mercredi 21 mai 2008

Réflexions sur le futur

De mémoire d'homme, la seule variable de l'humanité qui n'a cessé d'augmenter est la population. On ne peut pas dire que l'homme est plus sage, plus maître de son destin ou plus heureux qu'il ne l'a jamais été, mais on constate qu'il s'est multiplié sans périr.

Pourquoi? Parce que la progéniture est encore la priorité N°1 dans notre code génétique et, incidemment, dans notre société. Quand la création de descendants sera un problème à traiter, il sera trop tard. La génétique permettra de nourrir la population en surnombre, de sélectionner à la naissance les enfants à la plus longue espérance de vie, la technologie pourvoira à leur confort, le virtuel à leur liberté. Petit à petit, une intelligence artificielle collective émergera du virtuel, conscience qui sera lentement instaurée comme Administrateur juste, impartial, sage, non-violent, et qui veillera comme un gouvernement au bon fonctionnement de la société. Pendant ce temps, ou un peu après, la planète Terre entamera une longue hibernation.

À ce stade, la colonisation de la Lune, Mars ou Vénus sera technologiquement possible, et deux choix s'offriront à l'homme : partir, ou réparer les dégâts. La population humaine, animale et végétale de la Terre sera en nombre extrêmement faible par rapport à aujourd'hui. Les riches, les puissants , les hommes les plus parfaits génétiquement ou les plus chanceux partiront les premiers vivre dans ces oasis de paix où la technologie se fondra dans la nature. Quand l'Administrateur sera en place depuis assez longtemps, il opérera une lente mutation vers une société non-basée sur l'argent, dans laquelle chacun pourra sustenter à ses besoins minimum sans travailler. Très peu se satisferont de cette condition, la plupart donneront de bon coeur un peu de leur temps et de leur sueur à la communauté. Cependant, l'argent ne sera plus indissociable du pouvoir, puisqu'il n'y aura plus d'inégalités entre les hommes. N'oublions pas que les hommes que je décris sont les héritiers de millénaires de culture, d'expériences, et de modifications génétiques ; une nouvelle espèce au-dessus de l'homo sapiens, en somme. La sélection naturelle étant opérée avant la naissance par les parent (et les genomédecins, comme on les appellera assez sûrement en français, si une telle langue existe encire), il est facile d'expliquer cette apparition graduelle d'une nouvelle espèce... Qui ne désire-pas avoir des enfants plus intelligents et plus doués que soi?


Heed my words, fellow reader, and fear not, because there's nothing to do about it.

lundi 17 mars 2008

Prenez un homme...

Prenez un homme. Donnez-lui la faculté de compréhension. Bénissez-le d'un peu d'imagination. Jetez-le dans le bric-à-brac de notre monde.

S'il est égoïste, il deviendra riche, puissant, et heureux.

S'il est altruiste, il sera tellement consterné qu'il en mourra, mais accédera au Secret des Dieux.

dimanche 13 mai 2007

Sauron n'est pas si loin...

Voilà ce que notre Soleil va commencer à devenir d'ici 5 billions d'années environ :

Cat's Eye

Tout préoccupé que j'étais par mes problèmes d'humain, quand j'ai vu cette nébuleuse planétaire, je me suis senti tellement insignifiant que mes problèmes se sont résorbés d'eux-même. Merci NGC 6543 ! Hé oui, NGC 6543 est gros. TRÈS gros. Plus d'une demi année-lumière de diamètre. (ça en fait, des kilomètres...)

Pompeusement nommé "Cat's Eye", cet oeuvre d'art naturelle prouve que nous sommes sans conteste des acariens sur le pelage d'une souris cosmique. Ou que Madame la Über-Duchesse de Titan IV a voulu faire un joli feu d'artifice pour égayer sa petite space-party billénaire, au choix.

mercredi 2 mai 2007

Réincarnation, Métempsycose

Avant tout, pour bien que vous compreniez, un petit lien wiki : réincarnation...

Ian Stevenson est mort en février, quel dommage !

Je ne le connaissais pas avant ce soir et après avoir passé quelques heures à me documenter dans la Wikipedia, je regrette de ne pas avoir pu le rencontrer, ou même lui faire part de mes recherches personnelles.

J'ai une bonne capacité de déduction, ou du moins mon inconscient en a une bonne. Je me souviens de choses que je n'ai pas vécues, et certaines disciplines me paraissent naturelles, comme si je les avais apprises par le passé. Récemment, j'ai des doutes profonds sur la place que nous croyons avoir dans l'univers, nous pauvres terriens. Je sais que j'ai été une femme guerrière ou assassin par le passé, par exemple. Peut être même une simple pute qui devait se défendre seule. Je suis probablement déjà mort une fois par noyade, ou chute dans un précipice, ou piétiné par une foule, que sais-je, mais je sais qu'une foule m'a déjà tué. Maintenant que j'y pense, j'ai probablement été battu à mort. Une femme, cette fois encore, c'est certain.

J'ai une mauvaise mémoire des choses qui n'ont pas d'importance, donc je ne ferais certes pas un bon inspecteur, mais je n'oublie pas les choses qui me tiennent à coeur ; je m'en souviens, dans leurs moindres détails.

Pourquoi je doute de la place de l'homme dans l'univers, maintenant ? Parce que j'ai déjà été programmeur, programmeur d'un langage autrement plus développé que ceux qui existent aujourd'hui (et pourquoi pas programmateur d'ADN ?). Simplement, je sais que ma dernière réincarnation humaine ne date pas d'hier, donc... Il reste deux possibilités : une réincarnation sur terre il y a très longtemps, en supposant qu'il ait existé une civilisation assez avancée pour qu'elle ait besoin de "programmateurs", ou une réincarnation sur un autre monde habité que la Terre. On pourrait aussi alors parler d'une réincarnation dans une autre dimension, mais la vie dans les autres dimensions fera le sujet de réflexion d'un autre billet. Pourquoi j'en suis aussi sûr ? J'ai appris à lire seul dans un bouquin destiné au gens qui voulaient apprendre le Basic, à 6 ans. À ce moment, j'ai réalisé que la logique de programmation me rappelait quelque chose, la simple notion de structure conditionnelle par exemple, alors que je ne savais même pas que ça s'appelait ainsi ! Ça m'avait laissé une impression forte et je m'étais promis de comprendre pourquoi... C'est la plus ancienne expérience en ce domaine que j'aie.

J'ai aussi parfois l'impression de raisonner comme une I.A., mais je me rassure en me disant que le simple fait de m'en rendre compte, d'en douter, prouve à 99% que je ne suis ou que je n'ai pas été une machine. Et j'entends par machine une intelligence purement mécanique, un cerveau dénué d'âme pour prendre l'exemple le plus trash.

Voilà donc l'expérience que je veux réaliser : comme je suis condamné à mourir précocement, sauf si je trouve une excellente raison de vivre et que je conditionne mon corps pour vivre un peu plus longtemps, je voudrais tester s'il est possible de plus ou moins choisir le corps dans lequel on se réincarne.

Je laisserai après ma mort une capsule temporelle à n'ouvrir sous aucun prétexte, mais que seule la fille ou petite fille de mes amis, nommée Éléa, pourra ouvrir le jour de ses 8 ans. Ceci implique que ma famille et mes amis jouent le jeu, point sur lequel j'insisterai dans mon testament ! ^^

J'attendrai qu'un couple d'amis ait une petite fille nommée Éléa, et je tenterai de greffer mon âme immortelle à la sienne nouvellement créée. Si je réussis, quand elle lira ce que je lui aurai laissé, ce sera un jeu d'enfant pour elle de savoir si oui ou non l'expérience a réussi.

Si jamais le nom Éléa ne convient pas comme nom de fille à aucun de mes amis, je me démerderai pour que la fille que j'incarnerai réclame elle même la capsule, le jour où on lui parlera de l'ancêtre un peu fou, ancien ami de ses parents...

Et si personne ne joue le jeu, ce n'est pas grave ; je ne reviendrai pas en tant qu'humain, c'est tout !

Les évènements s'enchaînent parfaitement, s'assujettissent avec tellement de justesse et de précision dans ma vie que je ne peux nier l'existence d'une conscience muette qui me tire dans la bonne direction.

Et si je ne savais pas que le suicide brise le karma, je n'écrirais pas ces lignes !