Tout commence à bugguer dans mon installation d'ubuntu, aussi ai-je décidé de prendre les devants : je formate, je réinstalle.

  1. Je vais télécharger ubuntu sur le site officiel, puis je le grave sur un cd qui traîne depuis belle lurette parmi les dvd ratés de ma chambre. Je le mets dans le lecteur, je reboot. Et là, impossible de démarrer sur le cd. Grrr. je vérifie mon Bios, tout est bien configuré. je reviens alors sous ubuntu, et je regarde le contenu du cd : rien. Mais rien. Je relance la gravure, je décoche le bouton "simulation" cette fois, et je reboot pour la deuxième fois. Au passage, je sauvegarde mes fichiers de configuration de Scite, et mon /etc/apt/sources.list.
  2. Je lance l'installation, je choisis quel disque je vais formater (hda1, parfait !), bref l'installation arrive à son terme sans trop de soucis... Là, je redémarre. Et je reste baba. Un écran bleu, digne de windows, me baragouine (puisque les accents ne sont pas pris en charge, et donc remplacés par des magmas de pixels) que gdm n'a pas les bonnes permissions pour être lancé, que je dois les régler à la main.
    Et puis quoi encore ? Il ne me donne même pas le fichier que je dois chmoder !? Grrrrrr ! Je relance le cd d'installation et je commence à perdre patience... Installation à 94%... On va bien voir... Je redémarre...
  3. Alléluia ! J'ai drôlement bien fait de rester zen ! J'entre sur mon install toute neuve, et je constate que... c'est moooooooooche ! La prochaine fois, je vire un maximum de fichiers de config du dossier personnel ! Je fais un Ctrl+H dans /home/tonio et je vire tout ce qui commence par un point et qui me parait superflu... Je garde les fichiers de configuration de certaines applications (Scite entre autres), et je dégage le reste.
  4. Maintenant : les mises à jour. 45 m@js en attente, je lance la moulinette et je vais faire un tour sur internet. Une fois fini, on me propose de redémarrer (j'en ai ma claque, mais bon à priori c'est la dernière !). Je réfléchis sur le design que je vais donner à ma nouvelle configuration, et je redémarre... Un design futuriste, bien 'glassy' avec de jolies icônes... Ça me plait. Je remet en place mon sources.list, et je refais une nouvelle mise à jour. Pas besoin de rebooter cette fois, tant mieux !
  5. Tout fonctionne. Et même mieux : la musique du démarrage et de l'arrêt n'est plus du genre "musique MIDI de mario bros", mais mon casque laisse couler un son enjôleur et plein de nuances ! mes drivers son ne sont plus plantés !
    Je sauvegarde mon xorg.conf et je tente l'installation automatique des drivers nVidia, qui n'a jamais fonctionné pour moi auparavant. Et là, je reste bouche bée : ça marche. Je tente un glxgears, ça marche ! J'ai la 3D ! Aussi facilement ?! Incroyable.
    Bon, on va pas s'arrêter en si bon chemin. Je re-sauvegarde mon xorg.conf, encore sous le choc, et je retourne sur la documentation d'ubuntu afin d'installer...
  6. BERYL ! ! ! Je télécharge les paquets comme recommandé dans la documentation, jusque ici je glisse sur du velours... (et je viens de mettre deux fois de suite un ç à ici, ça commence à bien faire !) Je lance beryl-manager... Et je n'en reviens pas. Tout est OK ! Pas le moindre petit problème, pas le moindre petit impondérable qui vient m'empêcher de dormir. C'en est presque pas normal. D'ailleurs, ce n'est pas normal. J'ai le bureau 3D, j'ai les fenêtres molles (ahhhh, elles m'ont vraiment manqué celles-là), j'ai... j'ai... j'ai trouvé un bug ! HAHAHAHA ! Je n'ai pas l'icône de béryl-manager, je n'ai pas le systray ! Mais je crois que c'est de ma faute, j'ai supprimé un truc bizarre dans cette zone-là... Je regarde sur le net... Ah oui c'est la zone de notifications qui me manque. Résolu. Dame, c'est trop facile !
  7. Je configure... J'installe VLC, Xmms... Bref, la partie facile ! Allez, en récompense, je vais me chercher un truc à bouffer et je vais regarder un film à la con !

Mes problèmes audio et vidéo sont résolus pour l'instant, c'est le bonheur absolu !