La vie est dirigée dans l'univers comme le regard d'un musicien sur une portée, alors qu'il joue.

Notre espèce évoluera, génétiquement ou technologiquement, en des êtres qui ne peuvent se nuire les uns des autres, par quelque procédé que ce soit.

C'est un des schémas stables, immobiles.

Des exemples sont partout dans les films et les bouquins.

Prenons deux exemples du cinéma :

  • Le scénario peu enviable du monde des machines de Matrix. Attention, sans humains "libres", sans Scion quoi. Les êtres ne peuvent se nuire les uns des autres, mis à part virtuellement. Si la mort virtuelle n'entraînait pas la mort réelle, on aurait un schéma stable. Quand je mourais à Oblivion, ma souris tentait de m'étrangler. J'ai pris une souris sans fil.
  • Le scénario peace & love des gentils extraterrestres de La Belle Verte. Pour plus d'explications, voyez le film, il parle de lui-même.

Maintenant, parlons probabilités. Lequel gagne ? Le premier. Je ne fais pas de psychohistoire, c'est trivial.

Pessimiste ? De toute ma vie, je n'ai que rarement été en tort sur le fond de ma pensée. Ceci est le fond de ma pensée. Un pessimiste ne prendrait pas la peine d'imaginer un futur à l'humanité. À la vie, peut-être, qui sait ?

Bébé